Le SDIS de la Guadeloupe a créé en son sein une unité opérationnelle afin de pouvoir en faire un usage maîtrisé, car son utilisation est règlementée et évolue régulièrement. Cette unité a pu compter sur la collaboration des collègues du SDIS 76 (Seine Maritime) qui ont contribué a former les agents du SDIS de la Guadeloupe sur la 1ere semaine du mois d’Octobre 2020.

 Elle est constituée à la base de  :

14 télé-pilotes

5 drones 

  • 3 Mavic DJI 2 Enterprise dual
  • 1 Mavic DJI Mini 2
  • 1 Phantom 4 Professionnel Version 2

L’unité a été sollicitée à ce jour sur une vingtaine d’opérations diverses notamment sur des incendies de grandes ampleurs comme celui de Guadeloupe Carrelage, et dans le centre cille du Moule.

L

L’utilisation des drones a pour objectif principal d’apporter un soutien visuel en intervention au COS (Commandant des opérations de secours) et, grâce à des accessoires très utiles apporte son concours sur de nombreuses missions opérationnelles telles que :

  • soutien visuel et aide à la décision en toutes situations
  • détection de points chauds à l’aide d’une caméra thermique
  • recherche de personne
  • reconnaissance et surveillance sur des feux végétaux
  • modélisation d’un sinistre
  • survol d’une zone risquée en présences de matières dangereuses ou inaccessibles
  • reconnaissance de zones polluées inondées
  • éclairage de zones sinistrées
  • diffusion de consignes à des personnes encore hors de portée de sauveteurs

Le drone peut s’avérer également très utile pour des missions annexes comme l’aide à la réalisation de plans de secours sur des bâtiment industriels en soutien au groupement prévention prévision. L’appareil peut transmettre en temps réel des photographies et vidéos qui peuvent être diffusées en cellule de crise au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours de la Guadeloupe.

Depuis 2018, la DGAC (Direction Général de l’Aviation Civile) a renforcé sa réglementation en obligeant les pilotes de drone notamment professionnels à suivre une formation spécifique. Celle-ci se déroule en 2 Phases :

  • Brevet théorique de drone qui se déroule exclusivement sur un site de la Direction Général de l’Aviation Civile
  • Formation pratique sur les drones opérationnels

A La suite ils deviennent des pilotes de drones certifiés. En plus de la formation obligatoire, le drone exige le respect de plusieurs règles strictes. Ne pas les suivre peut entrainer de sévères sanctions au pilote de drone.

Une fois ces examens validés, les pilotes reçoivent une attestation de formation qui permettra de piloter sereinement le drone en opération

Ces télé-pilotes sont ainsi responsables de la sécurité en vol et sont les seuls à décider de la faisabilité d’un survol de zone.

L’usage du drone n’a pas vocation à remplacer les sapeurs-pompiers, d’ailleurs cette unité qui montera en puissance dans les années à venir est complémentaire et peut venir en soutien aux spécialités du SDIS de la Guadeloupe.

Son évolution apportera certainement une efficacité supplémentaire aux soldats du Feu dans les missions notamment qui sortent de l’ordinaire.

Son utilisation est aujourd’hui en voie de développement dans plusieurs domaines, notamment nautique.

PERSPECTIVE

 

L’activité de télé-pilote est en pleine évolution et de structuration. L’objectif de la direction du SDIS à long terme compte tenu de la géographie de notre île est de répartir stratégiquement nos télé-pilotes et les drones opérationnels sur l’ensemble de la région y compris les îles du Sud et du Nord afin, d’apporter des solutions ou de conforter les COS en plus des moyens déjà existants dans leurs prises de décisions.

A la une
29 février 2024 , 09:59
22 février 2024 , 10:51
6 février 2024 , 10:41
1 février 2024 , 11:06
31 janvier 2024 , 13:39
22 janvier 2024 , 10:12