La Cynotechnie

L’EQUIPE CYNOTECHNIQUE

La spécialité cynotechnie consiste en la recherche de personnes ensevelies et de personnes égarées.

Le cadre réglementaire, relatif à la spécialité cynotechnie, est inscrit dans le guide national de référence (GNR) cynotechnique.

Lors de ce type de travail, les chiens recherchent  une odeur  permanente.

Tout corps émet en permanence un dégagement de particules odoriférantes. Plus le temps passe, plus il y aura de particules dans l’atmosphère et plus le chien aura de facilité à les détecter.

Dans la recherche de personnes ensevelies, les chiens recherchent une source d’odeurs permanentes (humain) sur une zone définie et matérialisée par un amas de décombres, de terre ou de neige.

Ils sont capables de détecter des personnes vivantes conscientes, inconscientes ou des personnes décédées.

Après la localisation d’une victime, les chiens doivent signaler la présence de celle-ci par un marquage qui se traduit par une fixation et des aboiements et grattages.

Dans la recherche de personnes égarées par la technique de la quète, les chiens recherchent une source d’odeurs permanentes sur des secteurs délimités sur carte. Cette technique consiste à fouiller un secteur donné, face au vent, pour localiser une personne. Après avoir localisé la victime, le chien doit se fixer et aboyer.

La technique de la quête est complémentaire et différente de la technique de la piste. En effet, lors de recherche de personnes égarées par la technique de la piste, les chiens recherchent une source d’odeurs résiduelles laissée par la personne recherchée. Lorsqu’ une personne est portée disparue, elle a laissé sur le sol lors de son déplacement des particules odoriférantes. Plus le temps passe, moins il reste de particules sur le sol.

Cette intervention doit donc être déclenchée le plus rapidement possible afin que le chien de piste travaille  dans des conditions optimales.

Après avoir localisé la victime, le chien doit se fixer et aboyer.

Si les conditions ne sont pas réunies pour que le chien de piste puisse intervenir (souvent à cause d’un délai d’intervention trop long), on peut alors utiliser des chiens de questage.

 

Il existe trois niveaux dans la spécialité :
  1. CYN 1 : le conducteur cynotechnique. Il s’agit d’un binôme chien/maître chien. C’est le binôme qui est breveté en recherche de personnes ensevelies et de personnes égarées par la technique de la quête.
  2.  CYN 2 : le chef d’unité
  3. CYN 3 : le conseiller technique cynotechnique

Leur rôle 

Cyn 1 : le conducteur cynotechnique

Il recherche avec son chien des personnes ensevelies (décombres, enfouissements, etc.) et des personnes égarées (méthode du questage ou du pistage).

Ses activités principales sont :

  • l’entretien du chien ;
  • l’éducation du chien ;
  • la conduite du chien en recherche olfactive de personnes ensevelies ;
  • la conduite du chien en recherche olfactive de personnes égarées.

Cyn 2 : le chef d’unité

Il coordonne l’engagement des conducteurs cynotechniques.

Ses activités principales sont :

  • le commandement technique des opérations cynotechniques ;
  • la formation des conducteurs cynotechniques.

Cyn 3 : le conseiller technique

Il conseille sur les plans administratif et technique le directeur départemental des services d’incendie et de secours.

Ses activités principales sont :

  • le conseil au directeur départemental des services d’incendie et de secours et au commandant des opérations de secours ;
  • l’organisation de la préformation, de la formation des conducteurs cynotechniques et celle des chefs d’unité cynotechnique.

L’emploi de conseiller technique cynotechnique peut conduire certains personnels à l’exercice de l’activité de conseiller technique zonal.

La liste opérationnelle :

L’effectif minimum d’intervention dans la spécialité cynotechnie est l’unité cynotechnique.

Elle est composée de deux Cyn 1 et un Cyn 2 sans chien  ou de deux Cyn 1 dont est des deux est également Cyn2

Lorsqu’il y a plus de deux unités cynotechniques engagés, la présence du conseiller technique est nécessaire.

L’aptitude opérationnelle

Sont inscrits sur la liste annuelle d’aptitude opérationnelle départementale les conducteurs cynotechniques et les chefs d’unité cynotechnique ainsi que les chiens qui ont satisfait au contrôle d’aptitude dont le contenu reprend l’évaluation pratique de l’unité de valeur CYN 1.

La liste annuelle départementale d’aptitude opérationnelle des personnels cynotechniques et équipes cynotechniques fait l’objet d’un arrêté préfectoral.

Cette liste est transmise au chef d’état-major de zone.

Composition de l’équipe cynotechique SDIS971

1 référent départemental et vétérinaire : 

Lcl GRANCHAMP Gisele, vétérinaire

3 Chefs d’unité

  • Sergent/chef CELAURE Jean Michel
  • Sergent GIBBS Justin
  • Sergent LANDRY Mickael

7 conducteurs cynotechniques

  • CELAURE Jean Michel avec Odin
  • CLAUDEON Anthony avec Jarode
  • GIBBS Justin avec Onyx
  • LANDRY Mickael avec Unty
  • St AURET Mithony avec Lucky
  • St AURET Jean Philippe avec Jocke

4 en formation :

  • DAISEY Celia avec Talia
  • GEFFRY Moise avec Rox
  • PERMAYIE Wilfried avec Uziel
  • VIVIES Emmanuel avec Utha
A la une
29 février 2024 , 09:59
22 février 2024 , 10:51
6 février 2024 , 10:41
1 février 2024 , 11:06
31 janvier 2024 , 13:39
22 janvier 2024 , 10:12