Un tremblement de terre, appelé aussi un séisme, est un phénomène naturel qui peut provoquer des mouvements de terrain. Ce risque naturel peut avoir de graves conséquences. Comment éviter les accidents liés à un tremblement de terre ? Comment réagir en cas d’accident ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers !

Comment réagir avant un tremblement de terre ?
  • Rassembler dans une boite le matériel nécessaire : une radio portable avec des piles, une lampe de poche, de l’eau potable, des médicaments, des couvertures, des vêtements de rechange, du matériel de confinement. Placer la boite à porter de main ;
  • Etablir, avec les membres du logement, les mesures de protection et d’évacuation, un lieu de rassemblement et un abri ;
  • Couper le gaz, l’électricité et l’eau ;
  • Fixer les meubles et les appareils lourds au plancher ou au mur ;
  • Eviter de poser des objets en hauteur.
Comment bien réagir en cas de tremblement de terre ?
  • Ne pas fumer et ne pas allumer de flamme pour éviter toute explosion en cas de fuite de gaz ;
  • Si possible, mettre un casque de moto ou de vélo pour éviter d’être blessé par un objet qui chute.

A l’extérieur

  • S’éloigner des lignes électriques présentent ;
  • Ne pas rester près des arbres ou des constructions susceptibles de s’effondrer (bâtiments, ponts, etc.) ;
  • Se rendre dans une zone libre comme un champ ou un stade, puis s’accroupir et poser ses mains sur la tête ;
  • En voiture, se garer, rester à l’abri du véhicule avec la ceinture attachée.

A l’intérieur

  • Se coller à un mur porteur ou s’abriter sous un meuble solide (table, bureau, etc.), tout en se protégeant la tête avec ses bras ;
  • Toujours s’éloigner des fenêtres pour se protéger des éclats de verre ;
  • Ne pas aller chercher les enfants à l’école, ils seront pris en charge par le personnel scolaire ;
  • Ne pas se donner rendez-vous avec d’autres personnes ;
  • Si le séisme se déclenche la nuit, ne pas bouger et se protéger la tête avec un oreiller.

Comment réagir en tant que témoin d’un tremblement de terre ?  

  • Appeler les secours qu’en cas d’urgence absolue pour éviter d’encombrer les lignes téléphoniques inutilement ;
  • Aider ses voisins, notamment les personnes âgées, les personnes handicapées et les enfants ;
  • Aider les secours si cela est possible ;
  • Ne pas tenter de dégager une victime blessée ou ensevelie, sauf s’il y a urgence (exemple : en cas d’arrêt cardiaque de la victime).
Comment agir après un tremblement de terre ?

Après les premières secousses, il faut rester vigilant, d’autres tremblements pourraient encore survenir.

  • S’informer de l’évolution de la situation en écoutant la radio (Radio France) ;
  • Ne pas prendre l’ascenseur pour sortir d’un bâtiment ;
  • Evaluer les dégâts et les éventuels dangers ;
  • Couper l’eau, le gaz et l’électricité si cela n’a pas été fait en amont ;
  • En cas de fuite de gaz, ouvrir les fenêtres et les portes, sortir du bâtiment en question et s’en éloigner pour alerter les secours. Ne jamais fumer ou allumer une flamme en cas de fuite de gaz ;
  • En cas d’ensevelissement, se manifester en faisant du bruit.
L’alerte

En cas d’événement majeur, la population est avertie au moyen du signal national d’alerte. Un son de trois cycles successifs d’une durée de 1 minute et 41 secondes.

 

Tsunami

Comment réagir avant un tsunami ?
  • Se mettre à l’abri dans un endroit en hauteur ou à distance des côtes ;
  • Préparer un équipement nécessaire : médicaments, papiers d’identité, lampe de poche, couverture, etc.

Deux indices annoncent la survenue possible d’un tsunami :

  • Un retrait rapide et inattendu de la mer ;
  • Un tremblement de terre, même mineur, car il peut s’agir d’un séisme majeur distant provoquant un tsunami.
Comment bien réagir en cas de tsunami ?
  • Etre à l’écoute des consignes de sécurité données par les autorités ;
  • Une fois que l’alerte a été donnée, s’éloigner des côtes le plus loin possible ;
  • Se mettre en hauteur ;
  • Prendre les équipements préalablement préparer ;
  • Ne jamais se rendre sur la plage, même par curiosité ;
  • Ne jamais surfer sur les vagues d’un tsunami ;
  • Ne pas se rendre en mer ;
  • Laisser les lignes téléphoniques libres pour les appels d’urgence ;
  • En mer, ne pas rentrer au port, s’éloigner le plus possible des côtes.
Comment réagir en tant que témoin d’un tsunami ?  

Les mêmes consignes que lors d’un tremblement de terre sont à prendre en compte.
La priorité est de se protéger soi-même, puis d’alerter les secours en composant le 18 ou le 112.

Comment agir après un tsunami ?
  • Ne pas retourner sur la plage ou à proximité tant que les autorités n’ont pas émis un avis de retour à la normale ;
  • En mer, ne pas retourner au port sans avoir eu l’aval des autorités ;
  • Ne pas utiliser l’eau du robinet avant l’autorisation des autorités.

infog_seisme

Là ou il y a de la fumée, il ne faut pas aller ! Les fumées sont chaudes et toxiques, elles sont plus mortelles que les flammes.

En prévention, équipez-vous en détecteurs de fumée ! 

Depuis le 8 mars 2015, l’installation de détecteurs de fumée est obligatoire dans tous les logements. Si le feu se déclare pendant votre sommeil, le détecteur vous réveillera ! Idéalement, toutes vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent êtres équipées en détecteurs de fumées.

Au delà de ce premier geste, préparez-vous à bien réagir en cas de déclenchement d’alarme.

Si l’incendie se déclare chez vous :
  • Si vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement, évacuez le plus vite possible par l’issue la plus proche ;
  • Fermez la porte de la pièce en feu et celle de votre logement pour limiter la propagation du feu ;
  • Pour évacuer, mettez un mouchoir ou un tissu devant votre nez et baissez-vous, l’air frais et sain se trouve près du sol ;
Si l’incendie se déclare dans un autre logement ou dans les parties communes d’un immeuble et que vous ne pouvez pas évacuer :
  • Fermez la porte de votre logement, mouillez-la et calfeutrez-la avec un linge humide. Les fumées dues à l’incendie risquent d’envahir les couloirs et escaliers ;
  • Manifestez-vous aux fenêtres, pour que nos équipes de sapeurs-pompiers puissent vous voir en arrivant sur les lieux ;
  • Ne cherchez pas à évacuer tant que les autorités n’en ont pas pris l’initiative.
Si vous pouvez évacuer et que vous devez ouvrir une porte :
  • Commencez par une ouverture de quelques centimètres, sans chercher à passer la tête en vous tenant prêt à la refermer en présence de flammes, de chaleur ou de fumées ;
  • En cas de présence de fumées, celles-ci vont être visibles dès la moindre ouverture. Si c’est le cas n’allez pas plus loin ;
  • Progressez avec un maximum de précautions en redoublant de vigilance à chaque obstacle ;
  • Ne prenez jamais l’ascenseur. Si l’électricité était coupée, vous vous retrouveriez prisonnier. Préférez les escaliers en toutes circonstances.
Quelques conseils supplémentaires :
  • Évitez d’encombrer les escaliers et les portes. Si cette dernière est verrouillée, laissez les clés en évidence à proximité afin de pouvoir sortir rapidement ;
  • Définissez un plan d’évacuation avec les membres de votre foyer ;
  • Amusez-vous à réaliser des exercices d’évacuation avec vos enfants afin de les sensibiliser dès le plus jeune âge.
 
En prévention :
  • Dans le cadre des plans communaux de sauvegarde (PCS), renseignez-vous auprès de votre mairie afin de vous informer des risques d’inondations présents sur votre lieu d’habitation ;
  • Mettez hors d’eau tous les objets de valeurs ainsi que les produits dangereux et repérez les espaces de stationnement hors-zones inondables ;
  • Identifiez les vannes de coupure d’eau, de gaz, d’électricité et assurez vous de leur accessibilité.
Pendant une inondation :
  • Coupez l’eau, l’électricité et le gaz ;
  • Suivez en temps réel l’évolution du sinistre sur Météo France et sur les compte officiels des autorités sur les réseaux sociaux (Préfecture, Police, Gendarmerie, Sdis, Département) ;
  • Réfugiez vous en un point haut et identifiable, préalablement muni de votre sac de secours ;
  • Évitez de téléphoner inutilement afin de ne pas surcharger les lignes de secours d’urgence ;
  • Ne buvez pas l’eau du robinet ;
  • Ne vous engagez jamais sur une voie inondée et n’entamez pas une évacuation sans autorisation des secours sur place.
Après :
  • Attendez l’autorisation des autorités pour regagner votre domicile ;
  • Aérez, désinfectez à l’eau de javel et chauffez dès que possible ;
  • Évaluez les dégâts afin de vous protéger et entamez les démarches d’indemnisation ;
  • Aidez comme vous le pouvez les personnes sinistrées.
Cas particuliers :
  • Propriétaires de bétail : pensez à une solution pour stocker en sécurité vos animaux !
  • Habitants d’une péniche : prévoyez de quoi tenir plusieurs jours en vivres le temps que la décrue s’annonce !

 

Un vent est considéré dangereux lorsque sa vitesse atteint 80km/h et 100km/h en rafale dans les terres. L’appellation tempête est réservée aux vents atteignant 89km/h. Un orage est un perturbation atmosphérique violente caractérisée par une activité électrique (éclairs et coups de tonnerre). 

  • Suivez en temps réel l’évolution du sinistre sur Météo France et sur les compte officiels des autorités sur les réseaux sociaux (Préfecture, Police, Gendarmerie, Sdis, Département) ;
  • Prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles aux vents ;
  • Évitez tout déplacement pouvant être reporté ;
  • Évitez les promenades en forêt ou en milieu isolé. Si vous êtes amené à vous déplacer, prévenez vos proches ;
  • N’utilisez pas les téléphones et objets électroniques ;
  • Signalez au plus vite toutes situations d’urgences et départs de feu dont vous êtes témoins ;
  • N’intervenez pas sur les toitures et ne touchez pas aux fils tombés au sol.
Les conseils du sapeur-pompier :
  • Ne vous engagez jamais dans des zones inondés, en présence de coulées de boues, de chaussée instable ou déformée ;
  • Si vous utilisez un dispositif d’assistance médicale (respiratoire ou autre) alimenté par électricité, prenez vos précautions en contactant l’organisme qui en assure la gestion.

 

 

Suite aux attentats qui ont frappés notre territoire ces dernières années, les acteurs du secours et les autorités ont convenu d’une conduite à tenir en cas d’attaque terroriste. 

S’ÉCHAPPER, SE CACHER, ALERTER

  • Dans un premier temps, il faut localiser le danger pour s’en éloigner et ne pas s’exposer ;
  • Si possible, aidez les autres personnes à s’en échapper et alerter les personnes autour de vous afin de dissuader les gens de pénétrer dans la zone de danger ;
  • Dans un second temps, il faut se cacher, s’enfermer et se barricader. Éloignez-vous des ouvertures et allongez-vous au sol en coupant la lumière et le son des appareils ;
  • Abritez-vous derrière un obstacle solide comme des murs ou des piliers ;
  • Dès que vous êtes en sécurité, composez le 17 ou le 112 ;
  • En toutes circonstances, obéissez aux forces de l’ordre. Ne courez pas vers les forces de l’ordre et/ou les secouristes, ne faites pas de mouvement brusque, à leur approche gardez les mains levées et ouvertes.

 

 

Les sorties en forêt doivent être abordées en respectant un minimum de règles. 

 

PRÉPAREZ-VOUS
  • Equipez-vous de chaussures adaptées (montagne, randonnée…)
  • Protégez-vous du froid, de la pluie, du soleil.
  • Emportez toujours à boire et des fruits secs ou des barres énergétiques.
  • N’oubliez pas de confectionnez un fond de sac (trousse de premiers secours, couverture de survie, lampe, sifflet, boussole…).
  • Partez avec un téléphone portable (chargé !).
ORGANISEZ VOTRE SORTIE
  • Préparez un itinéraire à votre niveau (topos,..), évitez de partir seul et adaptez la difficulté de la randonnée au moins bon marcheur du groupe.
  • Orientez-vous avec précision sur le terrain,
  • Consultez la météo avant de partir : https://meteofrance.com
  • Informez une personne de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour.
MESURES DE PRUDENCE ET EQUIPEMENT 
  • En forêt et dans les zones à risque d’incendie, soyez vigilant envers tout geste pouvant faire surgir le feu.
  • Emportez toujours à boire et des fruits secs ou des barres énergétiques.
  • Soyez raisonnable dans le matériel que vous emportez et dans le poids de votre sac à dos.
  • N’oubliez pas le matériel de secours nécessaire (trousse de premiers soins, couverture de survie, lampe…).
  • Partez suffisamment tôt pour ne pas souffrir des grosses chaleurs du milieu de journée, et pour ne pas vous faire surprendre par la tombée de la nuit.
A la une
29 février 2024 , 09:59
22 février 2024 , 10:51
6 février 2024 , 10:41
1 février 2024 , 11:06
31 janvier 2024 , 13:39
22 janvier 2024 , 10:12