Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Guadeloupe est doté de personnels formés et de matériels adaptés pour intervenir dans le cadre des risques courants dans le domaine du sauvetage aquatique.

La spécialité sauvetage aquatique permet d’intervenir en matière de secours dans le domaine maritime sur lequel s’exerce la responsabilité des maires (frange côtière des 300 mètres) ainsi que pour les opérations de sauvetage en eaux intérieures et lors de situation d’inondation (montée lente ou rapide des eaux) risque diffus sur le département ou de submersion marine, afin d’apporter dans ce cadre une réponse rapide aux demandes de secours pour risque de noyade..

Chaque année la spécialité SAV réalise une trentaine d’interventions et de missions confondues
Le domaine du Sauvetage Aquatique comprend 4 Emplois opérationnels
1-Le nageur sauveteur aquatique

Il réalise des sauvetages de personnes en difficulté en surface, en eaux intérieures.
L’emploi de nageur sauveteur aquatique peut conduire certains personnels à l’exercice des activités complémentaires suivantes :

  • Sauvetage en eaux intérieures vives.
  • Conduite d’une embarcation.
  • Réalisation d’un sauvetage par hélicoptère.
2-Le nageur sauveteur côtier

Il est équipier à bord d’une embarcation. Outre les missions dévolues au nageur sauveteur aquatique, il réalise des sauvetages de personnes en difficulté en surface en mer.

L’emploi de nageur sauveteur côtier peut amener les personnels titulaires du permis côtier à conduire une embarcation.

3-Le chef de bord sauveteur côtier

Le chef de bord sauveteur côtier conduit et coordonne les interventions en surface et pilote les embarcations lors des opérations de secours en eaux intérieures ou en mer.

Il participe à la formation, à la gestion et au contrôle de l’aptitude opérationnelle des personnels.

4- Le Conseiller Technique Sauvetage Aquatique

Il conseille le chef de corps et le COS sur les opérations liées aux sauvetages de surface en mer ou en eaux intérieures. Il conserve les prérogatives acquises en tant que chef de bord sauveteur côtier

Ses activités principales sont :
  • Le conseil au COS
  • La formation des personnels de la spécialité

L’emploi de conseiller technique sauvetage aquatique peut conduire certains personnels à l’exercice des activités complémentaires suivantes :

  • Le conseil administratif et technique au chef de corps en matière de sauvetage de surface.
  • Le conseiller au chef d’état-major de zone.
Composition de l’équipe SAV

Dans le cadre d’un secours en eaux intérieures, l’équipe est constituée de 2 nageurs sauveteurs aquatiques (SAV1). Cette équipe intervient sous la responsabilité de son chef d’agrès.

Elle est intégrée dans l’effectif de l’engin engagé qui peut être un véhicule de secours et d’assistance aux victimes, un engin pompe ou tout autre véhicule d’intervention.

Lors d’une opération en milieu maritime, l’équipe est constituée :

  • 1 chef de bord (SAV3)
  • 2 sauveteurs côtiers (SAV2)
  • 1 chargé de liaison (Modérato)
Les missions

Les différentes missions que les sauveteurs aquatiques sont susceptibles d’effectuer sont :

  • Le prompt secours
  • La mise en sécurité,
  • La recherche,
  • La protection de biens,
  • La protection de l’environnement,
  • Le transport d’équipe spécialisée ou de matériels,
  • La surveillance
Missions ne relevant pas du secours

Dans certaines circonstances particulières, des opérations ne présentant pas un caractère de secours pourront éventuellement être traitées par une équipe de sauveteurs aquatiques.

Il s’agit notamment des opérations nécessitant l’intervention d’un personnel spécialisé où la carence du secteur privé est constatée ou que ce dernier soit dans l’impossibilité d’intervenir dans un délai tel que la situation peut présenter un danger pour autrui.

Elles ne pourront toutefois être engagées qu’avec l’accord du chef de site (COS départemental) de garde.

Procédures d’engagement

Toute intervention opérationnelle en milieu aquatique fait l’objet d’une validation de faisabilité par le chef de bord et/ou le commandant des opérations de secours

Interventions en eaux intérieures
  • Prompt secours par l’équipe sauveteurs aquatiques de proximité,
  • Engagement d’un bateau de sauvetage selon le lieu de l’intervention (navigabilité),
  • Engagement équipe de renfort (SAV) selon la nature de l’intervention ou de son évolution possible.
Interventions sur le domaine maritime

Les interventions en mer nécessitent une collaboration étroite et un échange permanent d’informations entre les différents centres opérationnels (CTA/CODIS – CROSSAG).

Toute réception d’appel de détresse en mer fait l’objet d’une information au CROSSAG par conférence à trois « Témoin, CTA/CODIS et CROSS ».

L’engagement de plusieurs BLS ou VNM peut être fait :
  • Par le CTA dès le déclenchement de l’alerte (nature de l’intervention ou appréciation de l’état de la mer),
  • Par le chef de bord dès la réception de l’alerte ou lors de l’engagement du BLS,
  • Sur demande du COS.

Le chef de bord du BLS a autorité pour refuser l’intervention s’il le juge nécessaire vis-à-vis des conditions météorologiques. Dans ce cas, le CROSSAG compétent et le CODIS doivent en être immédiatement informés par le chargé de liaison.

Moyens humains

L’équipe sauvetage aquatique est composée de 40 Sauveteurs Aquatique dont :

  • 1 Conseiller Technique Départemental (SAV3)
  • 2 Conseillers Technique (SAV3)
  • 6 Chefs d’unité (SAV3)
  • 31 Equipiers (SAV2)
Moyens matériels
  • 5 BLS
  • 2 VNM
  • 3 Bateaux à fond plat
  • 2 Véhicules 4×4
  • 1 Loco Plongeur
  • 1 planche de secours Rescue

Les bateaux de sauvetage léger (BLS) et les bateaux à fond plat disposent d’une capacité adaptée à leurs missions côtières pour l’un et en eau intérieure pour l’autre permettent de faire face aux risques de noyade.

Carte de positionnement BLS

A la une
29 février 2024 , 09:59
22 février 2024 , 10:51
6 février 2024 , 10:41
1 février 2024 , 11:06
31 janvier 2024 , 13:39
22 janvier 2024 , 10:12